Gijon...2

Hé oui! Gijon... Vendredi matin, lever de forte bonne humeur, il fait un temps magnifique, on va voguer!! Enfin!

VVVRRRrrr... Tiens, la pompe de cale fonctionne bien, là!  Euh? Trop bien même... merde aaaaaaarrête là ça s'arrête plus (ça flingue la turbine si on laisse trop tourner). En soulevant le plancher, surprise! Cale remplie de gasoil.

Le pré-filtre gasoil venait de se briser. Ce dernier a fuit dans les cales ( heureusement que c'est arrivé tout de suite, quand nous étions réveillés, sinon tout le réservoir se serait déversé dans le port; le désastre...).

Et Dav qui venait de passer 3 jours sans sortir du bateau de la journée, pour bricoler, et qui pensait souffler 2 minutes... Une journée de boulot en perspective, le départ remis aux calendes grecques; et le défi de trouver une pièce pour ce vieux moteur si particulier...

Ce préfiltre a déjà une histoire. Il avait déjà fini à la poubelle du port de Morlaix, oui, dans les poubelles enterrées! Un camion benne était venu exprès pour moi pour le récupérer! (ouais....c'était moi...) Sympa! C'était ça ou on se repayait un moteur neuf - on pensait alors ne jamais pouvoir trouver cette pièce. Finalement le bol en verre péta un mois après, et on fini par trouver de quoi le changer. Et aujourd'hui, un mois encore après, il se brise encore.

Dans notre malchance on se console; il vaut mieux que ça arrive maintenant, au port, que sur les côtes par manœuvre au moteur (au large on peut éventuellement bricoler un système de fortune et on ne risque pas de s'encastrer sur des rochers!). On a déjà eu notre dose d'adrénaline à l'île de Batz!

Bref, voilà donc Dav et Tonton à la mécanique toute la journée, et moi courant la ville pour trouver une pièce. Qui ne se fait pas. Mais si, allez, trouvez-moi un truc, et ça, ça peut le faire, non? Baragouiner la mécanique en espagnol, mon dico sous le bras: je fais des progrès fulgurants!

Au final Tonton a trouvé la raison de la panne (trop long à expliquer!) et la pièce non homologuée sera finalement bien adaptée. Tout finit bien, je crois que Dav n'en peut plus mais garde son calme légendaire. Ce mec m'impressionne!

On finit par fêter ça dans nos quartiers chéris, au bar de la vielle ville surplombant le port. En guettant l'arrivée de Papy Cool qui doit nous rejoindre ce soir là au port, arrivant de Corogne. Il finira par arriver tard dans la nuit. On était contents de le voir, il a pris des couleurs! Il remonte cependant en Bretagne, il ne vient pas avec nous jusqu'à Madère comme prévu. Le timing est trop serré pour lui! Tant pis, on se console de whisky!

Voilà, nous sommes samedi matin, nous partons dans l'aprèm pour un mouillage à quelques milles, ou beaucoup plus à l'Est, nous verrons selon la météo. Là, le vent se lève ,c'est bien! Mais le temps se couvre...

Dav écrira, mais là ... il règle le mât!

Tout va bien ici, on vous embrasse fort! Adios!

 

 

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site